Lancer son site internet en 4 étapes

May
18 2015
Lancer son site internet en 4 étapes

En 2015, la présence d'une entreprise sur le web et l'influence de celle-ci sur l'image de la société n'est plus à prouver.

Si vous n'êtes pas encore présent sur internet, et que vous souhaitez vous lancer dans l'aventure voici quelques questions à vous poser pour réussir au mieux le projet.

Pourquoi faire votre site?

  • Se faire connaître : les catalogues, les publicités et les réseaux sociaux ne suffisent pas toujours, car limités en terme de contenus. Faire son site internet c'est s'ouvrir à un nouveau public.
  • Présenter vos produits/concepts : une idée innovante mérite d'être expliquée, un site 'vitrine' permet de détailler un nouveau concept à un public curieux, ou juste d'apporter des éclaircissements sur des informations déjà présentes sous une autre forme (page Facebook, brochure pub papier...)
  • Étendre votre boutique : un magasin physique restreint votre visibilité du en partie au facteur "localisation". Ouvrir une boutique e-commerce, c'est étendre la tranche de vos clients partout en France, en Europe, et même dans le monde.
  • Votre concurrent en a un! Principal concurrent, ou concurrent au second degré, si vous visez le même public il vous faut faire pareil, en mieux : trouver une valeur ajoutée qui vous démarquera de votre concurrent ! 
Pour résumer : il vous faut fixer l'objectif de votre site, et ce que vous souhaitez en retirer à court, moyen et long terme.
 

Quelles fonctionnalités ?

  • Définissez les fonctionnalités impératives : ecommerce, contenu administrable, formulaire de contact ou d'inscription, gestion d'un tunnel d'achat , multilingue , galerie d'images.
  • Définissez les fonctionnalités optionnelles mais que vous aimeriez avoir : gestion d'une page d'actualités ou d'un blog, gestion de bannières pub, newsletter avec liste de diffusions...
  • Pensez à définir l'arborescence de votre site, pour avoir une vision d'ensemble qui vous permettra de rester cohérent lors de la conception.
Arborescence ecommerce

 

La liste est longue et dépend de chaque projet, c'est une partie critique du processus, celle sur laquelle vous allez devoir prendre le temps de réfléchir, et ne pas hésiter à se faire conseiller : par vos collaborateurs, et vos clients qui peuvent vous exprimer les besoins et attentes qu'ils ont concernant votre société : vous serez surpris des bonnes idées qu'ils peuvent faire remonter (à trier bien entendu)!

 

Look de votre site :

  • Quel design général souhaitez-vous?
      •  style : classique, épuré, moderne, innovant
      • couleur dominante : attention aux significations des couleurs et si vous possédez déjà une charte graphique d'entreprise, respecter là sous peine de perdre le client ! 
  • Surfez : n'hésitez pas à aller voir d'autres sites, pas forcément dans le même domaine, mais pour s'inspirer, savoir ce qui vous plaît ou vous déplaît, notez des détails, par exemple : un header clair et simple qui semble efficace sur vous, le sera certainement sur vos clients.
  • Un graphiste ou un thème? ou pourquoi pas les deux. Pour commencer vous pouvez fouiller sur themeforest pour voir si un thème existant correspond à vos envies, entièrement ou en partie. Si vous avez un graphiste dans votre société, pensez à exploiter ses compétences, attention : le graphisme Web n'est pas du print, il demande de prendre en compte les contraintes qu'imposent l'informatique face au papier ! Si vous devez faire appel à un graphiste extérieur, n'hésitez pas à commencer de votre côté par un zoning : une version minimaliste de votre site qui défini, page par page, où seront placé les éléments du futur site,mais ..sans le style et les couleurs :)
  •  Responsive : L'explosion des supports mobiles ne doit pas être mise de côté : tablettes et smartphones sont devenus nos objets du quotidien. Le responsive design implique d'adapter l'affichage de votre site sur support mobile (enlever certaines informations, réduire la taille des images, et caler les contenus pour qu'ils restent lisible sur mobile pour le visiteur). Si votre budget est extensible, vous pourrez penser à un site mobile ( i.e : différent du responsive, le site mobile est construit à l'image de votre site bureau, mais les contenus et le graphisme peuvent varier), ou même à une application mobile si votre budget le permet.
responsive design infography

Et après ?

Une fois tout ce processus accompli, il y a toujours des questions supplémentaires à se poser.

  • Le nom de domaine : quel nom pour son site ? Si votre société existe déjà sous un nom connu et reconnu, et que le nom de domaine est disponible alors il vous suffira de l'acheter (attention un achat de nom de domaine n'est pas à vie, il faut penser à le renouveler). Si votre nom n'est pas encore trouvé, et que vous avez des idées, penser à vérifier leur coût et leur disponibilités sur ovh, 1and1 ou autres sites de nom de domaines. Pensez aussi à l'extension, .fr .org .com etc
  • L'hébergement : serveur physique ou virtuel, hébergement mutualisé ou Cloud ? Ces questions peuvent être abordées avec l'agence Web qui prendra en charge votre projet et pourra vous proposer des solutions adaptées à vos besoins et à votre budget. N'hésitez pas à demander conseil ! Il est très important que votre prestataire puisse intervenir sur votre hébergement afin de garder un pilote dans l'avion.
  • Le référencement : essentiel pour bien remonter sur les moteurs de recherches, il faut y réfléchir. Campagnes d'adWords : est-ce utile? Parfois un bon référencement naturel, et un contenu bien saisi seront aussi efficaces et moins coûteux. Si vous souhaitez tout de même utiliser les campagnes payantes, penser à fixer un budget max mensuel dédié au référencement. Certaines agences sont spécialisées en référencement et pourront s'occuper pour vous de gérer cette partie. 
SEO infography
 
Pensez aussi aux outils tel que Google Analytics, qui vous permettent de suivre les statistiques de visites de votre site, page par page, pays par pays et cela permet même de savoir comment les gens arrivent sur votre site.
  • Qui animera le site : un site doit vivre pour rester visible. Qui alimentera le blog si celui est présent? Il faut penser à mettre à jour ses contenus, créer des campagnes pub ou offre promotionnelle (i.e : sites e-commerce), utiliser les réseaux sociaux pour relayer des informations et ramener des visiteurs sur votre site. Pensez d'ores et déjà à la(les) personne(s) qui prendra en main la vie de votre site, de manière hebdomadaire, ou mensuelle. 
  • L'évolution: votre site pensé et construit, vous plaît maintenant, mais avez-vous pensé à son avenir? 

La capacité d'évolution d'un site se définit dès le début, avant le lancement même du projet. à vous de définir un cadre évolutif si nécessaire : vous créez un site vitrine voué à devenir un site de vente en ligne, il faut prévoir ce cas pour éviter de devoir repartir à 0 dans les mois qui suivront. Pensez aussi au contenu, voulez-vous pouvoir ajouter des pages par la suite? Avoir la main sur le logo? Sur le menu?

  • Date de mise en ligne : Vous pouvez vous fixer une date deadline : qui peut être lié à un événement (un salon, une ouverture de boutique), à la sortie d'un site concurrent ou à l'arrivée d'une saison (lancer un site de cheminées en juin n'est pas l'idéal). Il faut savoir que plus votre projet sera pressé, plus le coût risque d'être élevé et il faut toujours prendre en compte le temps de recette avant une mise en ligne officielle. Fixer vous une date atteignable dès le départ (ne penser pas sortir votre site un mois après en avoir eu l'idée) : une conception, un graphisme, un développement et une recette sont 4 étapes incompressibles.
  • Le budget : On arrive à la partie qui fâche, ou pas. Un site cela a un coût, qui dépend de multiples critères cités ci dessus. Un site avec un système de paiement en ligne et un blog sera plus coûteux qu'une simple "vitrine" présentant un concept. Le graphisme influe aussi sur le coût de votre site, premièrement pour le 'designer', puis plus le graphisme est complexe plus les temps de développement en seront allongés. Fixer vous un budget, et lister bien les points sur lesquels vous ne voulez pas faire l'impasse, et ceux qui pourront faire l'objet d'une V2. 

 

Un site internet n'est pas figé, et si dès le départ vous planifiez un calendrier budgétaire de votre site, cela vous permettra d'arriver à vos fins tout en respectant vos finances !

0 commentaire

Laissez un commentaire